trouble personnalité
Thérapie

Qu’est-ce que le trouble de la personnalité borderline ?

Affectant près de 2% de la population mondiale, le trouble de la personnalité borderline est une maladie psychique qu’il ne faut surtout pas prendre à la légère. En effet, il peut bouleverser aussi bien la vie des personnes atteintes que celle de leur entourage. Mais quel est donc ce trouble et comment se manifeste-t-il ? Quelles pourraient en être les causes et existe-t-il des traitements ?

Les symptômes reliés au trouble

Plusieurs signes et symptômes permettent de reconnaître une personne souffrante de trouble de la personnalité borderline. Pour commencer, elle a tendance à être hyperémotive. Elle ressent les émotions plus intensément qu’une personne normale et a tendance à mettre un certain temps avant de s’en remettre. Le TPB entraîne également des sauts d’humeur allant, le plus souvent, d’une vive colère à de l’anxiété. De même, des comportements impulsifs s’observent chez les individus atteints du trouble. Il peut éventuellement s’agir de troubles de libido, de troubles de l’appétit, de dépendances … Ils ont également beaucoup de mal à se faire à l’abandon. Par ailleurs, il faut savoir que pour 8 cas sur 10, une personne atteinte de TPB cherche à s’automutiler ou carrément, à se suicider. Si un proche témoigne de plusieurs de ces symptômes, il vaut mieux consulter un expert. Il existe une plateforme en ligne permettant de prendre rendez-vous pour consulter un psychologue à Mouscron.

Les causes associées au TPB

Il est bien de noter que sur les 2 % de la population atteinte du trouble, 2 cas sur 3 concernent des femmes. Par ailleurs, quand un cas se déclare dans la société, le premier réflexe est de penser aux causes probables. Il est nécessaire de préciser que chaque cas est différent et que vu la complexité du domaine de la psychologie, il n’est pas possible de tout généraliser. Des études ont tout de même mis en évidence qu’une grande partie des personnes atteintes de TPB ont été victimes de traumatismes marquant dans leur enfance. Par traumatisme, on entend violences physiques et/ou sexuelles, manque d’affection, solitude émotionnelle, etc. D’autres études ont montré que l’environnement social dans laquelle la personne évolue joue également un rôle dans l’apparition du trouble. Lorsqu’un individu présentant de l’hyperémotivité grandit dans une communauté qui ne prête pas attention aux émotions qu’elle partage, la situation tend généralement à s’aggraver.

Les traitements envisageables

Le traitement qui s’avère être le plus efficace pour soulager le mal-être causé par le TPB est la psychothérapie. Selon le cas du patient, le thérapeute peut entreprendre une psychothérapie individuelle, une thérapie de couple, une psychoéducation, etc. Dans tous les cas, le but est le même : faire en sorte que le patient se connaisse mieux tout en lui permettant d’apporter des éclaircissements sur ses réactions impulsives. Le psychologue aidera alors la personne atteinte de TPB à trouver des solutions relatives à une meilleure gestion comportementale. Ceci permettra un développement pas-à-pas de relations sociales normales et donc, une meilleure qualité de vie. Remarquons qu’à ce jour, il n’existe pas encore de médicaments pouvant venir à bout du trouble. En revanche, il se peut que la thérapie s’accompagne de traitements médicamenteux. Sont souvent prescrits l’halopéridol pour gérer la colère, l’aripiprazole pour atténuer les épisodes psychotiques, le flupentixol pour contrer les envies suicidaires, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *